# SPECTACLES VIVANTS


KINDERZIMMER de Gilles Boulan par la Cie l'Auberge ESPAGNOLE

Théâtre

---

VENDREDI 15 JANVIER 2021/

SAMEDI 16 JANVIER /

DIMANCHE 17 JUIN/

3 récits imbriqués, 3 temporalités…

1944 ; un coin de rivière, une famille heureuse, une journée d’été qui s’achève à Oradour-sur-Glane.

Des années plus tard, une petite fille allemande découvre par hasard l’uniforme paternel de la division « Das Reich ».

Plus tard encore, devenue adulte et journaliste, la jeune femme prend sa valise, le train et loue une chambre d’hôtel pour voir, expier et ne pas oublier sa propre histoire et les sombres raisons qui la poussent à écrire.

Kinderzimmer est moins un témoignage historique qu’un récit contemporain et universel qui touche, bouscule, questionne et entre en résonance avec notre actualité. Celui de ces enfants, de ces femmes et de ces hommes qui, partout dans le monde, n’aspirent qu’à vivre heureux et dont les vies basculent et se morcellent en un bref et tragique instant. La scène est là pour rappeler ces moments terribles dont nous sommes si éloignés et les soumettre à la réflexion.

Cette pièce traite également d’héritage et de chemin initiatique. Est-on responsable des crimes de ses ainés ? Comment grandir avec ce fardeau ? Comment se libérer du poids des fautes de ses parents ? Comment se relever lorsque l’on se sent trahi ?

 

Mise en scène et scénographie : Joëlle Aguiriano

Jeu : Laurence Laburthe

Musique et création sonore : Jean-Pierre Legout

Création lumière, construction scénographie et régie : Sylvain Dubun

Plasticienne : Ruth Aguirre

 

Partenaires : CG64, Ville de Mauléon, Ville d’Oloron, Ville d’Orthez, Espace Dantza, Les Chimères (Biarritz)

INFO & RES°: 05.33.11.30.24/ 06.07.27.91.11/ espacedantza@gmail.com

TARIFS: 12€/ 15€


CANNISSES, Cie ToutDroitJusquauMatin

Théâtre

---

VENDREDI 22 JANVIER / 20H30

 

Dans un lotissement de province, un homme tente de surmonter la mort de sa femme et d’élever seul leurs deux enfants. Retranché derrière ses cannisses, il observe ses voisins : un couple et leur petite fille. Une famille unie, en bonne santé, qui vit avec insouciance et légèreté dans un pavillon semblable au sien. Des gens heureux. Pourquoi eux et pas lui ?

À quoi ça tient, le bonheur ? À presque rien. À un fil. À l’emplacement d’une maison. À un numéro sur la façade. Peut-être. Ce qui est sûr, c’est qu’une simple rue, parfois, sépare la raison de la folie. Il su t de la traverser pour que tout bascule.

Avec Cannisses, l’auteur nous entraîne, doucement mais inéluctablement, dans le récit de la douleur ordinaire. Et de l’horreur absolue.

 

NOTE D'INTENTION

Cannisses ou Canisses. 18,90 €. 3m x 1,80 h. Catégorie Jardin. Brise vue. Ce qui brise la vue. Ne pas voir ou ne pas être vu. Peut être que c’est cancérigène ces trucs-là ? Voilà ce que se demande notre homme. Il vient de perdre sa femme. Il cherche des solutions. Il pense avoir trouvé.

Voilà un moment que Cannisses me fait de l’œil. Je le sortais de temps à autre de son étagère. Je voulais regarder derrière ces cannisses. Épier mes semblables, scruter leur folie, leurs espoirs. Nous sommes tous des équilibristes, perchés sur les lignes qui tendent vers le bonheur. Qu’est-ce qui nous fait basculer ? Lorsque le drame survient, que faisons-nous de ce rêve ?

Le bonheur peut-il se gagner coûte que coûte ? Cette question que Marcus Malte laisse en suspens est le cœur de notre mise en scène. J’ai voulu confronter ce personnage à la tension d’un public qui forcément se reconnaîtra.

Un quatrième mur surgit, parce que nous sommes au théâtre, mais pas seulement : c’est aussi un pan de maison en ruine, pour mieux reconstruire ? Ou un let pour ne pas sombrer ? Voici un homme qui veut absolument refaire sa vie. Gagner comme un trophée la stabilité séduisante du petit pavillon et de son joli jardin. Identique à celui qui est là, juste derrière les cannisses. Et si tout vacille ?

Céline Texier Chollet, Mai 2018

 

Mise en scène: Céline Texier Chollet

Jeu: David Morazin

Création lumière: Thierry Moinet & Jean-Pierre Legout

 

INFO & RES°: 05.33.11.30.24/ 06.07.27.91.11/ espacedantza@gmail.com

TARIFS: 12€/ 15€


TU T'EN SOUVIENS ?, Collectif Dantzaz

Danse contemporaine

---

VENDREDI 29 JANVIER / 20H30

SAMEDI 30 JANVIER / 16H

SAMEDI 30 JANVIER / 20H30

---

VENDREDI 5 FÉVRIER /20H30

SAMEDI 6 FÉVRIER / 20H30

DIMANCHE 7 FÉVRIER / 16H

 

Nous souvenons-nous de ces enfants que nous avons un jour abandonnés en nous-mêmes ?

Ces traces de terre aux genoux que l'on garde secrètement, ce parfum de chocolat du gâteau du dimanche, ces rires à gorge déployée, ces grandes découvertes et ces petites cicatrices qui restent, que l'on camoufle, que l'on révèle rarement, mais qui sont là.

Si la vie est une œuvre, son inspiration principale n'est-elle pas simplement ce que nous étions hier ?

Façonnés, sculptés par nos rencontres, par nos espoirs, nos déceptions ou nos rêves, savoir se retourner sur ces milliers de secondes déterminantes qui nous ont faits tels que nous sommes désormais, les convoquer à tout moment, pour n'oublier jamais d'où l'on vient, et savoir ainsi où l'on va.

Regarder dans le miroir flouté du passé et y chercher l'esquisse de ce que nous étions dans ce que nous sommes devenus, chargés de toutes ces années qui nous déforment pour revenir avec nostalgie à la source de son enfance, terreau fertile de notre devenir.

"Le génie, c'est l'enfance retrouvée" (Baudelaire).

 

Chorégraphie: Sabaline Fournier

Musique: Ode Aseguinolasa

Interprètes: Naël Saint-Paul & Sabaline Fournier

Lumière: Sylvain Dubun

 

Note d'intention

L'horloge a tourné, le temps est passé, le corps a vieilli, les rêves se sont parfois transformés en utopies, le chemin en renoncement... Le temps de l'enfance s'est éloigné, et pourtant les souvenirs de cette époque révolue se sont invités un peu plus chaque jour dans ma vie d'adulte.

Est ce que l'innocence propre à l'enfance nous permet de nous délivrer des codes sociaux?

Reste t-il une place au rêve dans nos vies d'adultes?

Pourquoi ne savons-nous plus nous ennuyer?

Savons nous toujours nous amuser d'un rien?

« Tu t'en souviens? » est une invitation à prendre un adulte par la main, à le ramener sur les rives de cette enfance perdue pour lui faire retrouver une forme d'innocence mais surtout une intensité de vie, une communion avec le grand Tout et le petit Rien.

Au commencement il y avait le jeu, la liberté et le rire.

Un jour, on bascule dans un monde plus rationnel, un monde dans lequel il faut assumer les conséquences de ses actes, un monde dans lequel la spontanéité ne domine plus l'espace temps.

Le corps aussi s'y façonne selon des normes sociales.

La marche autrefois maladroite devient plus élaborée, le regard se fige davantage, la colonne s'érige sur un axe plus vertical, la positon plat ventre « s'auto-proscrit ».

La balançoire tient une place prépondérante dans le spectacle. Celle-ci fait naître le vent, nous extirpe de la « gravité » et nous conduit à éprouver la liberté, la légéreté et l'envol.

Alors le corps de l'adolescent et de l'adulte s'y retrouvent, communient, et s'élancent à l'unisson dans un tourbillon enchanté sur une mélodie de boîte à musique.

Sabaline Fournier

INFO & RES°: 05.33.11.30.24/ 06.07.27.91.11/ espacedantza@gmail.com

TARIFS: 12€/ 15€


ISF

Solo clownesque, tout public

---

VENDREDI 26 FÉVRIER / 20H30

"Elle est pourchassée, elle débarque...gilet de sauvetage, valises, grand cabas, sac à dos, toute alourdie comme rescapée de quelque naufrage ou échappée d’une cale de négriers...

Elle se pose un instant parmi nous, avec nous, comme ces oiseaux migrateurs et nous livre son désarroi : vous êtes qui ? on est où ? ...

Les clowns sont des « revenants »...

Igrid revient de loin...avec son visage tout encarnavalée, elle livre sa part de créolité retrouvée..."

Gilles Defacque.

INFO & RES°: 05.33.11.30.24/ 06.07.27.91.11/ espacedantza@gmail.com

TARIFS: 10€/ 12€


AU TEMPS DES ÉCRANS, SAVOIR Y FAIRE AVEC L'ENFANT ET L'ADOLESCENT

SAMEDI 27 FÉVRIER / 14H

---

Conversation avec Gilles Mouillac/ psychanalyse

Aujourd’hui, plus que jamais, enfants, adolescents et adultes sont tous concernés par l‘usage du numérique. Un usage qui modifie le rapport au temps, aux autres, au travail, à la scolarité, au manque, chacun en faisant une économie qui lui est singulière.

Des parents s’inquiètent, se plaignent, des enfants et des adolescents s’embrouillent et sont dans le désarroi.

Selon certains, le repli, l’inaction, la mise en acte d’une certaine violence, sont des effets d’une fascination pour les images, pour le monde virtuel, qu’il s’agit donc de limiter voire d’interdire !

Une autre voie sera de se demander :

Comment savoir y faire avec ces nouveaux outils dans le cadre familial, à l’école, au collège, au lycée ou dans les institutions ?

Comment se glisser dans la fonction et l’usage de ces écrans pour en faire autre chose ?

Comment, plutôt que de « déconnecter le jeune de la machine chercher avec lui à quoi cet usage tente de faire limite »1 ? A quoi ça lui sert ?

Autant de questions que nous aborderons avec Gilles Mouillac au cours de cette conversation.

1 Gilles Mouillac « Psychanalyse et usage du numérique » conférence à Saintes


BUREAU DES EXILS, Compagnie Itzuli Konpainia

Théâtre

---

VENDREDI 5 MARS/ 20H30

Bureau des Exils est un monologue adapté de De rêves et de papiers, livre de Rozenn Le Berre, publié aux Éditions la Découverte.

Mêlant chant et théâtre, le spectacle nous emmène à la rencontre de l’intimité d’une travailleuse sociale, Coline. Pendant un an et demi, elle a travaillé auprès de mineur-e-s non accompagné-e-s et maintenant, elle témoigne.

 

De Mirjet à Abdoulaye, les souvenirs s’enchaînent. Coline nous parle de colères, de rires et de larmes. Dans ce bureau où les vies basculent, la violence administrative est prégnante, contrecarrée par quelques sursauts d’humanité.

Coline nous dit la tension permanente qui existait entre son monde à elle, légitime et visible, et celui des jeunes exilés, extrêmement précaire, camouflé, empreint de peur et de doutes. Quand le sas de passage d’un monde à l’autre était mal préparé, le choc était violent.

Au fil d’un monologue articulé autour des entrelacs de sa mémoire, elle con e au spectateur qui elle est, et qui sont les jeunes qu’elle a rencontrés. Avec humour, révolte et tendresse.

 

Texte et adaptation: Rozenn le Berre

Interprétation et mise en scène: Maryse Urruty

INFO & RES°: 05.33.11.30.24/ 06.07.27.91.11/ espacedantza@gmail.com

TARIF UNIQUE: 10€


LE BEL AGE, Cie Hors Sujet

Duo théâtral, tout public

---

VENDREDI 13 MARS / 20H30

Le Bel Age c’est la maison de retraite où vivent Lucienne  et Angèle . Chaque jour à heure fixe c’est la douce joie de partager un moment de complicité sur leur banc habituel. 

Elles s’ennuient un tantinet alors elles décident de s’inventer des histoires, mais la réalité les rattrape et les souvenirs bien vivaces , ressurgissent comme autant de fantômes et de plaisirs.

Elles philosophent, chantent, se taquinent, rient de bon cœur, tremblent de concert, traversent des épopées assises sur leur déambulateur, vivent pleinement, dans leurs limites physiques, le temps passés ensemble.

Un spectacle émouvant, drôle et humaniste.

La vieillesse en poésie

Nous favorisons un théâtre à caractère social et humaniste où la poésie à toute sa place car comme dans la vie elle est partout à qui sait la voir !

Nous avons chercher à valoriser le troisième âge en mettant en relief l’humour et la poésie des personnes âgées.

Nous abordons le thème de la mort de manière allégorique par le conte, sur un ton humoristique, dans lequel une vieille retient la mort prisonnière. Mais « la vie sans la mort devient invivable ».

Ainsi jouer avec la mort permet au public d’apprivoiser cette idée, de la rendre presque familière.

C’est aussi un des pouvoirs du théâtre que de permettre au public de transcender des tabous, des peurs et d’en rire tous ensemble.

 

Libre adaptation par Laure Missonnier

de la nouvelle  "Une vieille histoire" de Susie Morgenstern.

 

Comédiennes : Loubna Chebouti et Laure Missonnier 

Mise en scène et regard extérieur : Isabelle Seguette, Geneviève Ponton, Eric Blouet

 

INFO & RES°: 05.33.11.30.24/ 06.07.27.91.11/ espacedantza@gmail.com

TARIFS: 12€/ 15€


"Le premier voyage du Toctanic", Les Turlupins

Comédie chantée

---

VENDREDI 26 MARS/ 20H30

SAMEDI 27 MARS/ 20H30

DIMANCHE 28 MARS / 15H

 

La COMPAGNIE DES TURLUPINS embarque Jacques OFFENBACH dans la création d’une nouvelle comédie chantée inédite...

 

Des extraits musicaux d’opéras comiques de Jacques Offenbach s’intègrent dans une comédie inédite, dynamique, farfelue, voire « toquée », pleine de rebondissements écrite par Gérard Cachau.

 

Sont mis à l’honneur des extraits de :

La Vie Parisienne, La Grande Duchesse de Gérolstein, Orphée aux enfers, Les Contes d’Hoffmann, Le Voyage dans la Lune, La Périchole, Les Bavards, Fortunio, Les Brigands

 

L’argument :

Des croisiéristes s’embarquent pour l’inauguration d’un bateau qui doit les conduire à New-York …..mais, accostera finalement à Cadix !

Des personnages hauts en couleur vont cohabiter et vivre des aventures peu communes.

Un capitaine et son second, qui ne sont pas si marins que cela ; deux aristocrates russes ruinés ; la Présidente de l’association des amis de « La Collas » et sa dame de compagnie transportant des reliques de la diva ; un couple de bourgeois aigris ; une journaliste et une voyageuse mystérieuse …..

 

Durée du spectacle : 2 heures 45

 

Mise en œuvre :

Des professionnels de la musique et du chant participent à la réalisation et encadrent des amateurs.

Au total 10 comédiens chanteurs, 1 pianiste, donnent vie à cette création vivante.

Les décors sont réalisés par l’auteur de cette comédie chantée. Un bateau, à géométrie variable permet des perspectives extérieures et intérieures.

Les costumes originaux sont exécutés par les membres de l’association, dans un esprit fantaisiste.

 

Mise en scène : Gérard Cachau

Conseiller artistique : François Mascali

Chef de chœur : Caroline Brun

Pianiste accompagnatrice : Stella Julliachs

Comédiens chanteurs : Caroline Brun-Luc, Gérard Cachau, Nathalie Garriga, Gabriel Loudet, Madeleine Lavoignat, François Mascali, Françoise Souby, Brigitte Turon, Adrienne Verwicht.

INFO & RES°: office du tourisme de Pau ou Cie les Turlupins : 06 89 93 15 03

TARIF: 17€


RENCONTRES CHORÉGRAPHIQUES

Danse

---

SAMEDI 8 MAI 2021 / 20H30

INFO & RES°: 05.33.11.30.24/ 06.07.27.91.11/ espacedantza@gmail.com

TARIFS: 8€/ 10€



# EXPOSITIONS


Fabienne PERCHERON

Photographies

---

Du 4 JANVIER au 21 FÉVRIER

Vernissage jeudi 7 janvier à 18H

A travers les photographies extraites de 3 séries, « Indian Aschram », « Xtract » et « Paysages aquitains », Fabienne Percheron nous invite à faire ce pas de côté pour un voyage vers une rêverie sensible.

«C’est la chose, sans être la chose ; une image résumée dans le miroir de l’esprit et quand même identique avec l’objet » Goethe


TIM FRAGER, Résurgence

Peinture

---

Du 25 FÉVRIER au 6 AVRIL 2021

Vernissage Jeudi 25 février à 18h

Télécharger
PORTFOLIO
PORTFOLIO-Bdef.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB

PATRICIA ROSENFELD

Photographies

---

Prochainement

 

Ma passion pour la photographie est née de la découverte de petits détails invisibles, malicieusement cachés dans le plus banal des décors. Insignifiants à celui qui n’y prête pas une attention particulière, ces détails révèlent sous mon objectif des trésors inattendus et magnifiques : une simple feuille morte devenue dentelle, une flaque d’eau gelée transformée en une mosaïque aux reflets intrigants, … Dans un esprit de partage, je donne à voir ces petits riens négligés à un spectateur souvent surpris qu’une telle beauté se trouve à portée de ses yeux !

Quand toutefois ce décor s'obstine à cacher ses charmes, j’en prélève un fragment pour mieux en dévoiler les subtilités. Grâce à une installation éphémère qui brouille notre perception de la réalité par d'étranges jeux de lumière, de formes et de textures, ce fragment de nature finit par perdre son identité pour donner jour à une œuvre contemporaine.


TRACES-ESPACES

MKL Collages (Marika Lardé)

Collages

---

Du 2 NOVEMBRE au 3 JANVIER

Vernissage JEUDI 5 NOVEMBRE 19H

 

Traces dans la nature, empreinte de l’être vivant au travers des espaces, coexistence de l’existant et du construit.

A son tour, l’être humain laisse sa trace, cherche à comprendre la nature, à l’apprivoiser, pour y trouver une place.

“Traces-Espaces” raconte cette histoire, tisse la relation intime, le lien indéfectible entre l’être et son environnement.

Initiée en 1987, puis reprise en 2014, cette demarche est développée de manière continue depuis août 2018. Elle est avant tout expérimentale, tant au niveau du support (carton, bois, plâtre), des techniques, que du sujet et de la representation même de ce sujet.

Plusieurs thèmes se cotoient, de la nature à l’architecture ou à l’abstraction. D’abord axées essentiellement sur les bandes répétitives, les différentes recherches ont conduit aux cercles, travail inspiré par l’artiste japonaise Yayoi Kusama.

Du format le plus petit (10 x 10 cm) au plus grand (réalisation in situ d’un panneau permanent de 270 x 290 cm), cette démarche est le fruit d’une réflexion menée depuis plusieurs années. Les tableaux, en deux ou trois dimensions, ont tous pour fil conducteur, la matière et la trace laissée sur le papier.




Saison 2019/2020


Saison 2018/2019

Télécharger
Programme Sept/Déc 2018
Prog-sept-2018.pdf
Document Adobe Acrobat 22.2 MB
Télécharger
Programme Janv/Fév/Mars
Prog-Janv-2019.pdf
Document Adobe Acrobat 41.1 MB

Saison 2017/2018

Télécharger
Programme Sept/Déc 2017
PROG-SEPT_2018.pdf
Document Adobe Acrobat 68.4 MB
Télécharger
Programme Janv/Fév/Mars 2018
Progr-janv-2018.pdf
Document Adobe Acrobat 15.2 MB
Télécharger
Programme Avr/Mai/Juin 2018
Prog-AVRIL_2018.pdf
Document Adobe Acrobat 54.6 MB

Saison 2016/2017

Saison 2015/2016

Télécharger
Programme Sept/Déc 2015
prog-sept-dec.pdf
Document Adobe Acrobat 10.4 MB
Télécharger
Programme Janv/Fév/Mars 2016
prog-janvier-mars.pdf
Document Adobe Acrobat 10.6 MB

Saison 2015


Télécharger
Programme Janvier/Février/Mars 2015
prog-janvier-mars.pdf
Document Adobe Acrobat 3.6 MB
Télécharger
Programme Avril/Mai/Juin 2015
prog-avril-juin.pdf
Document Adobe Acrobat 3.5 MB